Pascale Fontenel-Personne
Pascale Fontenel-Personne
Députée de la 3e circonscription de la Sarthe

Les retraites

Discussion et vote législatif

Totem incontournable du programme présidentiel sur lequel Emmanuel Macron a été élu Président de la République, la réforme des retraites propose une profonde refonte de notre contrat social pour des dizaines d’années. Actualiser un régime crée en 1945 ne répondant plus aux problématiques d’aujourd’hui tant en matière d’égalité que de justice : tel est notre objectif. Le tout, en donnant davantage de visibilité à nos concitoyens en assurant une pension décente aux plus démunis. Je me réjouis particulièrement pour nos agriculteurs, nos concitoyens aux carrières hachées par des périodes de chômage, ou de maladie à qui les nouveaux droits assureront une retraite minimum de 1000 € par mois. Sur notre territoire Sarthois cette mesure revêt tout son sens. 

 

Cette réforme est définitivement tournée vers une protection sociale plus juste des Français, l’instauration d’un système universel gommant les spécificités doit être à la hauteur de notre histoire. 

 

Si je soutiens pleinement cette réforme sociale, je reste persuadée que l’âge pivot n’est pas l’unique solution pour trouver l’équilibre financier de notre système de retraites. Je penche vers une solution consistant à innover dans le domaine de la retraite progressive en introduisant des critères de pénibilité répondant ainsi aux spécificités actuelles voire en y intégrant de nouvelles.

 

J’ai fait part de cette conviction à Laurent Berger lors de notre rencontre ce lundi 16 décembre aux côtés de collègues députés afin de faire avancer ces discussions et faire cesser les grèves le plus rapidement possible. La mise en place de discussions nourries pour un projet discuté est la condition indispensable à un retour au calme rapide pour les fêtes et les mois à venir. 

 

En ma qualité d’ambassadrice des retraites, j’ai rencontré aujourd’hui la CFDT 72 afin de les écouter, leur faire part de mes positions et avancer ensemble sur ce projet en échangeant avec courtoisie et franchise.

 

J’ai proposé à d’autres syndicats ce type d’entretien qui n’y ont pas donné suite pour le moment.

 

Je reste cependant à leur disposition pour échanger sur cette belle réforme et trouver un compromis en vue de l’examen du texte à l’Assemblée nationale au début de l’année 2020. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.